«

»

juil 13

Imprimer ceci Article

Choisir son masque respiratoire

Protection respiratoire

PRÉAMBULE

Un dispositif de protection respiratoire inadapté peut se révéler être très dangereux. Il est donc important de bien analyser l’environnement de travail pour sélectionner sa protection.

DÉFINITION

Un masque de protection est un dispositif destiné à protéger l’utilisateur de l’inhalation de poussières nocives, d’agents pathogènes, fumées, vapeurs, et/ou de gaz. Les masques existent dans une large gamme de types et de tailles utilisées par les militaires, le secteur privé et le public. Ils vont du moins cher, à usage unique, aux masques jetables réutilisables à des modèles à cartouches remplaçables.

Il existe deux grandes catégories d’appareil respiratoire : les appareils filtrants et les appareils isolants. Il existe deux catégories principales : les appareils filtrants, qui force l’air contaminé à passer par un élément filtrant, et les appareils isolants, dans lesquelles de l’air frais est délivré à partir d’une réserve. Dans chaque catégorie, différentes techniques sont utilisées pour réduire ou éliminer les matières nocives en suspension dans l’air.

Des masques filtrants en laine furent utilisés par les premiers inventeurs comme Haslett et Tyndall. La laine est encore utilisée comme filtre aujourd’hui, avec d’autres substances comme le plastique, le verre, la cellulose, et des combinaisons de deux ou plusieurs de ces matériaux. Étant donné que les filtres ne peuvent pas être nettoyés et réutilisés et ont donc une durée de vie limitée, le coût et la disponibilité sont des facteurs clés. Il existe des modèles à usage unique jetables ainsi que modèles à cartouche.

IDENTIFICATION DU TYPE DE RISQUE

Identifier le type de risque permet de sélectionner le type d’appareil respiratoire. Si le taux d’oxygène est inférieur à 17 %, il faut utiliser un appareil respiratoire isolant (autonome ou non). Si le taux d’oxygène est supérieur à 17 %, un appareil filtrant est suffisant.

Suivant le type de contaminant, il faudra choisir l’appareil filtrant adapté :

Particules solides (poussières ou

fumées) ou liquides (brouillards d’huile)

Gaz et vapeurs Particules, gaz et vapeurs

(combinés)

Masques anti-poussières

Demi-masques jetables ou réutilisables

Demi-masques jetables ou réutilisables

Masques complets ventilation assistée

Nature du contaminant

Après avoir déterminé le(s) contaminant(s) exact(s), il faut en évaluer la concentration et la toxicité pour choisir une filtration adaptée.

La norme EN 149 classifie les « demi-masques filtrants » anti-poussières jetables (FFP1, FFP2 et FFP3).

Désignation

Efficacité de la filtration (avec un débit d’air de 95 l/min)

Fuite vers l’intérieur

FFP1

Filtration d’au moins 80 % des particules en suspension

<22 %

FFP2

Filtration d’au moins 94 % des particules en suspension

<8 %

FFP3

Filtration d’au moins 99 % des particules en suspension

<2 %

Les normes EN 141 (filtres anti-gaz et combinés) et EN 143 (filtres à particules) définissent le type de protection et la capacité de filtration pour les masques et demi-masques.

Classe

Efficacité de la filtration (avec un débit d’air de 95 l/min)

P1

Filtration d’au moins 80 % des particules en suspension

P2

Filtration d’au moins 94 % des particules en suspension

P3

Filtration d’au moins 99,95 % des particules en suspension

Type de travail

La nature du travail conditionne la sélection d’une protection respiratoire selon ses avantages :

Type de travail

Port du masque ponctuel

Type de travail

Port de masque sur de longues périodes

Type de masque

Masque anti-poussière

½ masque Masque cpl avec oculaire

Caractéristiques

Sans soupape

Avec soupape

Jetable

Réutilisable

Mono-filtre

Double filtres

Avantages

Économique Expiration plus facile Sans entretien Économique Plus grandelongévité du filtre Champ de visionpanoramique

Le confort lors du port du masque est également un facteur de choix :

La recherche du confort se traduit non seulement par une facilité de respiration, mais aussi par l’absence d’irritation. Le niveau de protection est obtenu par l’efficacité de la filtration adéquate et une bonne étanchéité au niveau du visage.

Cependant, l’augmentation de l’efficacité se fait souvent au détriment du confort : il est donc nécessaire de faire des compromis lors du choix du masque.

Limites d’utilisation

La concentration en oxygène de l’air ambiant ne doit pas être inférieur à 17 % et il faut s’assurer que la concentration du polluant n’excède pas la valeur limite d’absorption ou de filtration définie par la classe du filtre.

Pour choisir le filtre se reporter au tableau suivant :

Type de masque et de filtre

Demi-masque (EN 140)

Masque complet (EN 136)

Filtre gaz/vapeur de classe 1

10 X VME

1000 ppm

200 X VME

1000 ppm

Filtre gaz/vapeur de classe 2

10 X VME

5000 ppm

200 X VME

5000 ppm

Filtre particules P1/FFP1

4 X VME

4 X VME

Filtre particules P2/FFP2

10 X VME

10 X VME

Filtre particules P3/FFP3

50 X VME

200 X VME

ppm = concentration en partie par million

VME (Valeur Moyenne d’Exposition) : concentration en dessous de laquelle des individus peuvent être exposés pendant 8 heures sans risque pour leur santé.

VLE (Valeur Limite d’Exposition) : concentration en dessous de laquelle des individus peuvent être exposés pendant 15 minutes sans risque pour leur santé.

Pour les contaminants non filtrables (monoxyde et dioxyde de carbone, par exemple), les polluants inconnus, les produits inodores ou ayant un seuil olfactif supérieur à la VME, il est conseillé d’utiliser un appareil respiratoire isolant.

La durée d’utilisation d’un filtre dépend de sa capacité d’absorption ou de filtration, de la concentration des contaminants, du rythme respiratoire, de la température, de l’humidité, de l’hygiène,….

Pour les gaz et vapeurs possédant de bonnes propriétés d’auto-avertissement, on considère que les filtres anti-gaz auront atteint la saturation d’absorption (claquage) dès la perception de l’odeur.

Pour les gaz et vapeurs délétères (très toxiques) ou inodores, il est préférable de n’utiliser les filtres qu’une seule fois.

Pour les particules, la limite d’utilisation du filtre est signifiée par une résistance inspiratoire.

Filtres pour gaz et vapeurs

  • Classification selon leur capacité de filtration

Type de filtration

Code couleur

Type de protection

Type A

MARRON

Contre les gaz et vapeurs organiques dont le point d’ébullition est > à 65°C (solvants et hydrocarbures)

Type AX

MARRON

Gaz et vapeurs organiques dont le point d’ébullition est inférieur à 65°C

Type B

GRIS

Contre les gaz et vapeurs inorganiques, sauf l’oxyde de carbone

Type E

JAUNE

Contre le dioxyde de soufre et certains gaz et vapeurs acides

Type K

VERT

Contre l’ammoniac et certains dérivés aminés

  • Classification selon leur capacité d’absorption

Classe 1 : filtre à faible capacité (concentration de polluant < à 0.1 % ou 1000 ppm*).

Classe 2 : filtre à capacité moyenne (concentration de polluant < à 0.5 % ou 5000 ppm*).

Classe 3 : filtre à forte capacité (concentration de polluant < à 0.1 %).

*ppm : concentration en parties par million

Filtres pour poussières et aérosols

  • Classification selon leur capacité de filtration

Type de filtration

Code couleur

Type de protection

P1 (FFP1)

Pour protéger des particules solides grossières sans toxicité spécifique (carbonate de calcium)

P2 (FFP2)

Contre les aérosols solides et / ou liquides indiqués dangereux ou irritants (silice, carbonate de sodium)

P3 (FFP3)

Contre les aérosols solides et / ou liquides toxiques (béryllium – particules radioactives)

 

Cette fiche d’information, de même que les éléments qu’elle contient, ne constituent pas des conditions de vente et ne sauraient se substituer en aucune manière à celles-ci, de même qu‘elle ne contient aucune spécification, obligation, promesse ou garantie, express ou implicite. Les informations transmises dans la présente fiche d’information reflètent l’état de nos connaissances actuelles. Il est de la responsabilité de l’utilisateur d’assurer la manipulation des produits, la sécurité sur le lieu de travail et de se conformer à toutes les lois et réglementations en vigueur du pays.

Aucun élément contenu ici ne peut être interprété comme constituant une recommandation d’utilisation ou d’usage émise en violation d’un droit de brevet ou d’une quelconque disposition des et réglementations en vigueur.

Après lecture, si besoin s’en fait sentir, faites-nous parvenir vos appréciations, vos remarques, vos questions ainsi que vos éventuels témoignages. Toutes ces informations nous serons des plus précieuses.

FIN

Lien Permanent pour cet article : http://nettoyage-entretien.fr/2014/07/13/choisir-son-masque-respiratoire/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>