«

»

fév 03

Imprimer ceci Article

Protocole d’hygiène en crèche

crèche

PRÉAMBULE

Cette fiche a été élaborée par un groupe de travail de professionnel de l’hygiène, afin d’établir des préconisations des mesures d’hygiène dans les lieux de vie des enfants.

L’objectif est de définir les précautions standard puis mettre en place ces mesures systématiques pour protéger les enfants et les professionnels.

 

DÉFINITION

La crèche est un établissement d’accueil collectif et non permanent d’enfants en bonne santé de deux mois à trois ans. Les enfants sont accueillis pour une durée de 8 à 10 heures en général. Ce n’est pas un établissement de santé. Les enfants sont exposés aux mêmes risques d’infections que dans les autres collectivités.

Virus

Les micro-organismes le plus souvent en cause lors de ces infections peuvent être des :

  • Virus : virus respiratoire syncytial (VRS), virus herpétique, rotavirus (responsable de diarrhées épidémiques) ;
  • Champignons : Candida albicans responsable du muguet buccal ;
  • Bactéries : Staphylocoques et Streptocoques notamment.

Ces agents infectieux sont en partie éliminés par l’action mécanique du lavage et sont généralement peu thermorésistants au-delà de 65°, seuil à partir duquel on constate un effet de létalité sur la flore microbienne.

Le risque infectieux en crèche est considérablement diminué si les règles d’hygiène sont respectées.

 

HYGIÈNE DES MAINS DU PERSONNEL

Après chaque geste sale – Avant chaque geste propre :

A l’arrivée et au départ du lieu de travail, avant un contact alimentaire, avant chaque repas, avant et après chaque change, à chaque contact avec un produit biologique (urine, selles, sang,…), après être allé aux toilettes, s’être mouché, coiffé, avant et après la prise en charge de l’enfant : change, administration de médicaments …

            TECHNIQUE :

Lavage simple en cas de mains souillées ou désinfection par utilisation d’un produit hydro alcoolique sur mains propres.

            PRÉALABLE :

  • Ne porter ni montre, ni bijou (bague ou alliance)
  • Avoir les ongles courts, sans vernis ni faux ongles
  • Avoir les avant-bras découverts

 

HYGIÈNE DES MAINS DES ENFANTS

 Avant chaque repas, après être allé aux toilettes, après avoir manipulé des objets souillés ou contaminés (terre, animal,…)

LAVAGE DES MAINS

  • Avec de l’eau et du savon liquide doux
  • Temps de savonnage 15 secondes – durée totale : 30 secondes

 

Mouiller les mains à l’eau courante potable (mains débarrassées de bijoux).

Saisir une dose de savon.

Savonner sur toute la surface des paumes et du dos de la main, sans

oublier les espaces interdigitaux, les extrémités des doigts et du pouce ainsi que le poignet jusqu’à la mi-avant bras.

Rincer abondamment les mains dirigées vers le haut, en laissant couler l’eau le long de l’avant-bras.

Sécher minutieusement par tamponnement avec l’essuie-mains papier à usage unique.

Fermer le robinet avec le dernier papier utilisé pour les mains (en l’absence de robinet à commande automatique). Ne pas retoucher le robinet après avoir séché les mains.

 

Utilisation de papier à usage unique, plus économique en feuille par feuille. Pour les enfants, utilisation d’un savon mousse qui prendra plus de volume dans leurs mains et limitera ainsi la quantité prise.

 

OU DÉSINFECTION AVEC UNE SOLUTION HYDRO-ALCOOLIQUE (SHA)

  • Appliquer la solution SHA sur des mains sèches et visiblement propres.
  • Utiliser un volume de SHA pour permettre une friction d’une durée suffisante et de couvrir tourte la surface des deux mains et des poignets.
  • Frictionner les mains en répétant les étapes jusqu’à séchage complet

 

HYGIÈNE DES LOCAUX

Les règles d’hygiène à appliquer en crèche est, en premier lieu, de limiter le nombre de produits d’entretien et d’améliorer la conception hygiénique des  locaux.

  • Les murs, sols, portes et surfaces de travail doivent être revêtus de matériaux lisses, durs, imperméables, lavables et imputrescibles
  • Les fenêtres et plafonds sont eux aussi lavables et conçus pour éviter l’encrassement
  • Les sanitaires doivent disposer d’un lave-main, d’un distributeur de savon et de papier jetable  et être entretenus et nettoyés régulièrement

OBJECTIF

Prévenir la transmission des germes par l’entretien des locaux et du mobilier par l’utilisation de produits adaptés au risque.

 

RECOMMANDATIONS

Produit adapté à la nature des surfaces à traiter et à la sécurité du personnel, avec un bon pouvoir nettoyant répondant aux normes exigées pour les produits détergent-désinfectants (bactéricide, fongicide, virucide).

Il est recommandé de ne pas multiplier les produits afin d’éviter les mélanges et les mauvaises utilisations.

  • Porter des gants, – ne jamais mélanger les produits d’entretien entre eux, – respecter les dilutions et les temps de contact, – respecter les notices d’utilisation et la fiche de données sécurité du produit, – tenir les produits hors de la portée des enfants.

 

MESURES D’HYGIÈNE

Prévenir la transmission des germes par l’entretien des locaux et du mobilier afin de préserver la santé des enfants et des professionnels.

Il faut nettoyer correctement et régulièrement les locaux, les surfaces de travail et les poubelles :

Évacuer fréquemment les poubelles de couches et langes et les désinfecter 1 fois par jour.

 

ZONE 1

- chambre- entrée, hall d’accueil, couloirs d’entrée- ascenseurs, cages d’escaliers- locaux administratifs : bureaux,salles de réunion

A la demande, au minimum 1 fois par semaine et plus si besoin selon la fréquentation (lieux de circulation).

SENET 2D

Sols et surfaces

ZONE 2

- salles de rééducation- salles d’activité, salles de jeux- salles à manger, de séjour, de détente- couloirs et mains courantes- blanchisserie- locaux d’utilité propre : lingerie,stockage des matériels- locaux d’utilité sale : déchets,

linge sale

- pharmacie

Après chaque utilisation

pour les salles d’activité,

salles à manger…

1 fois par semaine pour les

lieux de stockage « propres »

SENET 2D

Sols

ZONE 3

RISQUE

ÉLEVÉ

- salles de bain, espaces change,WC- cuisines collectives (HACCP)- infirmeries

1 fois par jour

au minimum

SENET 3D

Attention : les surchaussures ne contribuent pas à la diminution des risques infectieux mais elles peuvent le majorer lorsqu’on les mets ou les enlèvent.

 

Pour le mobilier, surfaces hors sol :

Matériel : lavettes à usage unique ou réutilisables avec entretien en blanchisserie.

Pour les sanitaires, lavabo, douche, baignoires, WC :

  • Nettoyage suivi d’un essuyage humide avec désinfectant
  • Détartrage des WC 1 fois par semaine au minimum

Matériel : lavettes à usage unique ou réutilisables (changées entre chaque local) avec lavage en machine.

Principes de nettoyage : du « plus propre » vers le « plus sale », du « haut vers le bas »

Pour les sols :

Matériel : balai trapèze, gaze à usage unique avec changement entre chaque local, gaze enlevée au seuil du local

ZONE 1 : Aspirateur

Lavage manuel ou mécanisé (pour collectivités)

Matériel : lavage toujours précédé du balayage humide, lavage à plat avec bandeau de sol changé à chaque local et entretien en machine à 60° ou 90°, auto laveuse.

  •  Traitement spécifique des sols

Monobrosse et disque correspondant au matériau (carrelage, métallisation)

 

Proscrire éponge et serpillère

BALAYAGE A SEC INTERDIT (pour les collectivités) : arrêté du 26 juin 1974, JO du 16 juillet 1974, 7397-7399

 

PROCÉDURE DE NETTOYAGE DES JEUX D’ENFANTS :

jeu enfant crèche

Il est indispensable d‘instaurer des consignes claires de nettoyage et désinfection pour chaque type de matériel et de les afficher aux endroits adéquats pour qu’elles soient appliquées.

Éliminer les jouets difficiles à entretenir. Pour les autres jeux :

  • peluches synthétiques, entretien au minimum hebdomadaire : lavage en machine à laver dans un cycle à 40°C.
  • jouets immergeables, entretien deux fois par semaine : trempage de 15 minutes dans une solution de détergent désinfectant compatible avec l’usage alimentaire puis rinçage (pour diminuer le risque toxicologique) et séchage.
  • les petits jouets à surface rigide peuvent être passés au lave vaisselle. La désinfection n’est alors pas requise.
  • jouets non immergeables, entretien quotidien : essuyage avec une lavette (à usage unique ou réutilisable changée quotidiennement avec lavage en machine) imprégnée d’une solution de détergent désinfectant compatible avec l’usage alimentaire avec un temps de contact de 15 minutes, rincer avec une nouvelle lavette propre imprégnée d’eau puis sécher.
  • les vêtements de déguisement doivent être lavés après chaque utilisation.

 

LAVER SANS DÉLAI LES JOUETS OU PELUCHES PRÉSENTANT UNE SOUILLURE VISIBLE

ÉVITER DE PARTAGER LES JOUETS PORTES A LA BOUCHE TANT QUE CES DERNIERS N’ONT PAS ÉTÉ LAVES ET DESINFECTES.

AUGMENTER LA FRÉQUENCE D’ENTRETIEN DES JOUETS EN CAS D’EPIDEMIE

 

Bacs à sable :

  • Les protéger des déjections animales par des toiles aérées mises en place tous les soirs au minimum. La toile permet à l’air de circuler et aux rayons du soleil de détruire une partie des micro-organismes qui y sont présents.
  • Le sable est ratissé et remué chaque jour.
  • Le sable est changé au minimum tous les ans.
  • Les jouets utilisés dans le bac à sable doivent être lavés et désinfectés chaque semaine.
  • Si le bac à sable a été contaminé par de l’urine, des selles, des vomissures ou des excréments d’animaux, jeter le sable, procéder à une désinfection du bac et le remplir de sable neuf.

 

Pataugeoire :

  • Veiller à la propreté des enfants avant leur entrée dans la pataugeoire afin de limiter la contamination de l’eau par des germes fécaux.
  • Renouveler l’eau deux fois par jour.
  • Brosser, nettoyer et désinfecter les parois avant et après chaque utilisation.

Il est donc essentiel de veiller au respect des règles d’hygiène, d’installer les affiches qui rappellent les règles et les appliquer.

Une opération de désinfection des surfaces par voie aérienne va permettre de désinfecter toutes les surfaces et objets de la crèche. Ce type de procédé devra obligatoirement utiliser un produit désinfectant biodégradable, non nocif pour les enfants et le personnel et à contact alimentaire.

 

HYGIÈNE DU PERSONNEL

En cuisine, les chaussures de sécurité sont obligatoires (renforcées ; antidérapantes) ainsi qu’une blouse et une charlotte.

Attention : la professionnelle qui s’occupe des biberons doit aussi porter un tablier et une charlotte.

Les membres de l’équipe ont des chaussures crèche.

Pour encadrer les enfants, la tenue doit être : pratique pour s’agenouiller, courir, se baisser… Bouger tout simplement ; elle doit permettre en cas d’accident de se changer immédiatement. La tenue est aussi une question d’hygiène. Changée tous les jours, la propagation des maladies est limitée. Les cheveux sont attachés ; les bijoux ne sont pas recommandés. Le vernis à ongles est interdit.

Port du masque pour protéger l’entourage sain personnel ou enfant.

Port des gants si risque de contact avec du sang, les muqueuses ou la peau lésée de l’enfant et lors de la manipulation de matériel, couches et linge souillés, ou lorsque les mains du professionnel comportent des lésions.

Les gants doivent être changés entre deux enfants et / ou deux activités ou en cas de manipulation de produit chimique (détergent, désinfectant). Ils doivent être jetés dans une poubelle fermée, pratiquer ensuite une hygiène des mains.

 

VOUS TOUSSEZ, VOUS ÉTERNUEZ ?

  • Couvrez-vous le nez et la bouche avec un mouchoir en papier
  • Jetez votre mouchoir en papier dans la poubelle la plus proche
  • Lavez-vous systématiquement les mains à l’eau et au savon ou désinfectez-les avec une solution hydro-alcoolique
  • Portez un masque chirurgical pour protéger les autres en cas de contact rapproché

 

VENTILATEURS, CLIMATISEURS

Connaître les procédés d’utilisation et d’entretien des ventilateurs et des climatiseurs pour la prévention de la transmission croisée.

L’utilisation de ventilateurs en structure d’accueil des jeunes enfants nécessite un dépoussiérage humide des pales, grilles et support du ventilateur selon le rythme adopté pour l’entretien des locaux, et l’arrêt obligatoire du ventilateur lors de l’entretien des locaux.

Positionnement du ventilateur :

  • La partie soufflante ou rotative doit être située hors de la portée des enfants
  • Évitez de placer un ventilateur dans un espace de change
  • Évitez de placer un ventilateur près d’un plan de préparation des repas et biberons
  • Arrêter le ventilateur lors de la prise en charge de l’enfant
  • Ne pas placer de ventilateur dans une pièce où se trouve un enfant souffrant d’infection respiratoire, ORL et plus généralement d’infection se transmettant par gouttelettes (grippe, bronchiolite…) ou par voie aérienne (varicelle…)

 

L’utilisation des climatiseurs mobiles en structure d’accueil des jeunes enfants nécessite un dépoussiérage humide de l’extérieur de l’appareil avec un détergent-désinfectant pour surface selon le rythme adopté pour l’entretien des locaux, une vidange du bac à eau dès apparition du témoin de remplissage (et au moins une fois par semaine), annuellement une révision de l’appareil et un renouvellement des filtres, un nettoyage du filtre à air simultanément à la vidange du bac à eau :

  • Rinçage à l’eau courante
  • Immersion du filtre dans une solution détergente désinfectante pour dispositif médical
  • Rinçage abondant à l’eau courante
  • Séchage

Positionnement des climatiseurs :

  • Si l’appareil souffle beaucoup, mêmes recommandations de positionnement que le ventilateur, notamment en ce qui concerne l’utilisation auprès d’enfants malades.

 

GESTION DES DÉCHETS, DU LINGE SALE

 

Une hygiène des mains rigoureuse doit être effectuée après avoir manipulé les couches, déchets et linge sale. A appliquer pour tout enfant indépendamment de la connaissance de son état de santé, à adopter par tous, pour toute situation de la vie professionnelle.

L’évacuation des déchets ménagers et de la cuisine se fait régulièrement.

Les couches et déchets organiques sont manipulés avec des gants à usage unique, recommandation forte si les mains du professionnel sont abîmées ou si l’enfant présente une diarrhée ou du sang dans les selles. Stocker les couches sales et déchets dans une poubelle fermée et changée régulièrement. L’évacuation des déchets organiques selles, urines… est immédiatement suivie du nettoyage et de la désinfection du matériel (pot, adaptateurs de WC).

 

Pour le linge sale

Toujours manipulé avec des gants à usage unique.

-une machine « cuisine » rassemble : les blouses des professionnelles (tenues), les torchons, les lavettes roses, les gants de toilettes (lavage de la bouche et des mains après le repas), les bavoirs. Celle-ci est lavée à 60° avec une lessive désinfectante, en cycle normal.

-une machine « linge des changes » qui rassemble les lavettes bleues, les gants de toilettes et serviettes utilisées pour les changes.

Ainsi, le linge du repas et le linge des changes sont dans des machines séparées. Deux corbeilles de linges sales sont donc utilisées. Pas d’adoucissant qui pourrait créer des allergies de contact.

 

BIBERON ET ALLAITEMENT MATERNEL

biberon allaitement

  •  Toute préparation doit être précédée d’un lavage des mains minutieux.
  • L’eau des chauffe-biberons doit être changée quotidiennement (préférer les chauffe-biberons à sec).
  • Le lait maternel doit être transporté dans une glacière ou dans un sac isotherme avec un pack de réfrigération.
  • Ne pas dépasser 1 heure de transport.
  • Replacer le lait dans le réfrigérateur à 4°C à l’arrivée (sur les étagères).
  • Le biberon doit porter le nom et le prénom de l’enfant, le jour et l’heure du recueil.
  • Le lait doit être consommé dans les 48 heures près le premier recueil (recommandations AFSSA).
  • Le biberon doit être consommé dans l’heure qui suit la décongélation ou être replacé au réfrigérateur et consommé, il ne doit jamais être recongelé.
  • Le lait reconstitué et le lait liquide entamé ne doivent pas être conservés au réfrigérateur plus de 24h.
  • Les biberons doivent être stockés, immédiatement après la préparation dans un réfrigérateur réservé à cet usage, à température inférieur à 4°C à dégivrage automatique, équipé d’un thermomètre mini-maxi, avec une surveillance des T°.
  • Le réfrigérateur doit être nettoyé et désinfecté de façon hebdomadaire avec un produit désinfectant agréé contact alimentaire.
  • Le biberon (lait maternel ou préparation pour nourrisson en poudre) sorti de l’enceinte réfrigérée doit être consommé dans un délai d’1 heure. Tout reste de biberon préparé non consommé dans l’heure doit être jeté. La remise en température si elle est nécessaire doit avoir lieu dans les minutes précédant la consommation.

 

ENTRETIEN DES BIBERONS

Privilégier le procédé automatique (lave-vaisselle) car il correspond à une étape de désinfection, choisir un programme supérieur ou au moins égal à 65°C, rincer et sécher en machine.

Procédé manuel par défaut : immerger le biberon et les accessoires dans une solution (eau + liquide vaisselle). Nettoyer avec un goupillon, rincer abondamment, égoutter, sécher à l’aide de papier à usage unique, puis désinfecter biberon, accessoires et goupillon par un système homologué en suivant les recommandations du fabricant.

 

HYGIÈNE AIRE DE POT – RÉDUCTEUR

L’objectif est de limiter les risques liés à la transmission des germes fécaux par les mains, et par l’environnement.

L’aire de change doit se trouver dans un espace clos sans communication directe avec la cuisine, le change étant l’activité la plus susceptible de contaminer l’environnement.

La surface où les enfants sont changés doit être imperméable, facile à nettoyer et à désinfecter, près d’un lavabo.

Le lavabo, situé près de la table à langer, doit être désinfecté une fois par jour.

Une poubelle avec couvercle que l’on peut ouvrir sans les mains, munie d’un sac poubelle, doit se trouver dans l’espace de change. Cette poubelle sera hors de portée des enfants.

Après chaque change, à l’aide d’un détergent-désinfectant, nettoyer les souillures et désinfecter la table à langer ainsi que le matériel touché par l’adulte ou l’enfant.

Les vêtements souillés par les enfants seront manipulés avec des gants, ils ne seront pas lavés ou rincés dans l’établissement, mais mis dans un sac hermétique fermé et rendu aux parents.

Le port de gants est recommandé uniquement si la personne qui change la couche a une effraction cutanée aux mains (dermite, blessure, infection) ou si l’enfant présente une diarrhée ou du sang dans les selles.

Enlever les gants dès le change terminé, attention de ne pas contaminer l’environnement avec les gants souillés. Toujours se laver les mains avant de mettre les gants et après les avoir enlever.

L’entretien du pot, du réducteur : assurer un lavage et une désinfection après chaque usage avec une lavette imprégnée de détergent désinfectant. Il est recommandé d’utiliser le lavabo destiné au lavage des mains.

 

HYGIÈNE DES ALIMENTS

LES LÉGUMES

3 ml de javel (une cuillère à café) pour 5 l d’eau : limite la propagation des germes dans l’eau. Et donc utilisées pour les légumes que l’on mange cru.

Une cuillère à café de bicarbonate de soude dans 3 l d’eau permet d’enlever les phytosanitaires, il lave et élimine les souillures.

Le vinaigre blanc peut être utilisé pour les petites bêtes, par exemple dans les salades. Mais sur une courte durée pour ne pas la cuire.

 

Cette fiche d’information, de même que les éléments qu’elle contient, ne constituent pas des conditions de vente et ne sauraient se substituer en aucune manière à celles-ci, de même qu‘elle ne contient aucune spécification, obligation, promesse ou garantie, express ou implicite. Les informations transmises dans la présente fiche d’information reflètent l’état de nos connaissances actuelles. Il est de la responsabilité de l’utilisateur d’assurer la manipulation des produits, la sécurité sur le lieu de travail et de se conformer à toutes les lois et réglementations en vigueur du pays.

Aucun élément contenu ici ne peut être interprété comme constituant une recommandation d’utilisation ou d’usage émise en violation d’un droit de brevet ou d’une quelconque disposition des et réglementations en vigueur.

Après lecture, si besoin s’en fait sentir, faites-nous parvenir vos appréciations, vos remarques, vos questions ainsi que vos éventuels témoignages. Toutes ces informations nous serons des plus précieuses.

FIN

 

Lien Permanent pour cet article : http://nettoyage-entretien.fr/2016/02/03/protocole-dhygiene-en-creche/

1 commentaire

  1. delphine

    pour compléter :
    Des précautions d’hygiène doivent être appliquées vis-à-vis de tous les enfants, quel que soit leur statut infectieux.
    Il convient de respecter scrupuleusement les procédures pour les accidents d’exposition au sang.
    Le lavage des mains pour la préparation des collations et des biberons, après les changes et les soins, le nettoyage et la désinfection des surfaces et jouets souillés, le transport du linge et des matériels dans un emballage fermé étanche, la gestion des déchets souillés, doivent faire l’objet de procédures rigoureuses.
    Les points de lavage des mains avec des solutions hydro-alcooliques pour des besoins de désinfection après des contacts cutanés potentiellement contaminants, doivent être facilement accessibles, nombreux, complets et bien entretenus.
    L’application de crèmes protectrices adaptées pour les mains permet d’éviter les irritations cutanées occasionnées par de fréquents lavages, et toute plaie doit immédiatement être désinfectée et pansée.
    La tenue préférable est d’avoir les cheveux assez courts ou bien relevés et attachés, des ongles courts, et de porter très peu de bijoux.
    source : La prévention des risques des métiers de la puériculture et de la petite enfance : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=346

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>